CSAF

Espace réservé aux auteurs de fanfictions...;)
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 SOUS PRESSION (Terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cathy
Auteur
avatar

Nombre de messages : 36
Localisation : Isère (38)
Date d'inscription : 12/08/2005

MessageSujet: SOUS PRESSION (Terminée)   Lun 22 Aoû à 10:55

SOUS PRESSION

Une petite fic « Sous Pression » largement inspirée de mes discussions avec Kim et Bulle.


PENTHOUSE

Dans un coin de la pièce Largo faisait les cent pas, trépignant d’impatience. Il avait tellement hâte d’offrir à Joy le cadeau qu’il avait eu tant de mal à dénicher…
Quand la porte s’ouvrit pour laisser passer Simon il ne pu retenir un profond soupir.
- Et bien ça fait toujours plaisir ! lança l’intéressé avant de poser son paquet sur la table du salon.
Curiosité oblige, il ne pu s’empêcher de saisir celui de Largo et le secouer.
- Et attention ! s’exclama Largo, c’est très fragile !
- Ouh, la la ! répliqua Simon… Je le pose ton paquet ! Ca n’a pourtant pas l’air bien fragile ! Qu’est-ce que c’est ?
- Je te l’ai déjà dit hier, c’est une surprise et je te connais, à tous les coups tu vas vendre la mèche !
- Puisque tu le prends comme ça alors tu ne sauras pas ce qu’est mon cadeau non plus… lança Simon en croisant les bras en signe de défi.
- Tu parles, je parie que c’est le la lingerie ou du parfum…
- Et non !
- Vraiment ?
- En fait c’est beaucoup mieux que ça, c’est de la lingerie avec un petit pendentif en forme de cœur dans lequel on peut mettre du parfum, c’est super sexy…
- Qu’est ce que je disais ! Non seulement tu n’as aucune imagination, mais en plus tu ne sais pas tenir ta langue.
- Ah parce que toi tu es original peut être ?
- Oui ! Et non tu ne sauras pas ce que c’est, il va te falloir attendre Joy pour ça… d’ailleurs tu sais ce qui la retient ?
- Aucune idée… Elle devait juste passer se changer à son appartement et… Ouaoh ! Tu es époustouflante Joy.
Largo pivota pour faire face à l’entrée et resta sans voix. Il ne pouvait qu’être d’accord avec Simon. La jeune femme était resplendissante ! Elle avait revêtu une robe bleue nuit ornée de motifs en velours noir qui soulignaient admirablement les courbes de son corps et ses cheveux étaient remontés en un chignon dont s’échappaient quelques mèches rebelles.
Il s’avança vers elle pour lui faire la bise et lui souhaiter un bon anniversaire. Le contact de sa joue sur celle de la jeune femme lui fit l’effet d’une décharge électrique. Ils restèrent un moment les yeux dans les yeux, ne pouvant se résoudre à rompre le contact.
L’arrivée de Kerenski les fit, à regret, s’éloigner l’un de l’autre.
Simon, excité comme une puce, lança :
- Bon alors, puisque tout le monde est là, on va pouvoir ouvrir les cadeaux !!!
- JOY va pouvoir ouvrir SES cadeaux, rectifia Georgie.
- Arrêtez de vous chamailler tous les deux ! J’ai envie qu’on s’amuse ce soir… intervint Joy. Allez, venez ! On va les voir ces cadeaux !!!
Elle entraîna les deux hommes par les épaules vers la fameuse table basse où étaient disposés tous les paquets. Kerenski en profita pour y déposer le sien.
Largo se tenait un peu à l’écart un sourire aux lèvres. Il avait rarement vu Joy d’aussi bonne humeur, et la voir si gaie lui donnait envie de la prendre dans ses bras et la couvrir de baisers.
- Et Largo, tu nous rejoins ?
- Toujours aussi impatient Simon… Ne t’inquiètes pas, je vous suis.
- Tiens, il y a quatre cadeaux s’étonna Joy.
- Le quatrième est de la part de John, il s’excuse de ne pas être là ce soir mais sa présence à Paris était indispensable, lui répondit Largo
- Bah, on lui gardera du gâteau ! Tiens voilà son paquet intervint Simon en lui tendant un petit coffret.
Elle entreprit de dénouer le ruban mauve qui le fermait et découvrit de magnifiques boucles d’oreille qu’elle s’empressa d’essayer.
- On dirait une princesse s’extasia Simon ! Maintenant c’est le moment d’ouvrir le cadeau de Largo. C’est un peu lourd mais il parait que c’est fragile… Tiens, c’est le gros là.
Curieuse Joy s’agenouilla près de la table, dévoilant ainsi une jambe jusqu’à mi-cuisse. Largo en eut le souffle court. Il était tellement impatient de la voir ouvrir son cadeau qu’il avait l’impression que son sang bouillait dans ses veines, et ce spectacle n’arrangeait rien !
Simon quant à lui trépignait d’impatience tandis que Kerenski tentait de le calmer en lui lançant quelques réparties cinglantes.
- Alors, voyons voir ce paquet ! lança la jeune fille tout en commençant à ouvrir le dessus de la boîte. Une expression de surprise se peignit sur son visage au fur et à mesure qu’elle en découvrait le contenu. Petit à petit la surprise fit place à de la colère.
- Vraiment très drôle Largo, lança-t-elle en le foudroyant du regard. Et tu aurais pu te passer du petit mot !!!
« J’espère que tu aimeras ce cadeau, je me suis donné beaucoup de mal pour le trouver. J’espère que tu m’inviteras chez toi pour l’admirer »
Georgie et Simon se retournèrent vers l’intéressé en lui jetant un regard interrogateur. Ce dernier surpris par la réaction de son amie, leur fit signe qu’il n’y comprenait rien avant de s’avancer pour la rejoindre.
- Quel est le problème, ça ne te plait pas ?
Il avait à peine finit de prononcer cette phrase qu’il reçut une gifle retentissante.


DEUX JOURS PLUS TOT

Se souvenant d’une discussion qu’il avait eu quelques mois auparavant avec Joy, il s’était mis en quête d’un vase chinois aux motifs bien particuliers dont elle lui avait parlé. Il lui avait fallu plus de deux semaines et passer un nombre incalculable de coups de téléphone pour pouvoir enfin dénicher la perle rare. Il avait d’ailleurs bien cru ne jamais réussir à le trouver à temps. Quand enfin il l’eut localisé il s’empressa de se rendre en personne dans la boutique de Rome où l’objet de trouvait et, avec mille précautions, il le ramena à New York.
Il avait à peine franchi la porte de son appartement qu’une tornade blonde se jeta sur lui :
- Largo ! mais enfin où étais tu ? On devait aller dîner ensemble ce soir, tu n’as pas oublié quand même ?
- Oh, excuse moi Loana (ça ne vous rappelle personne ? lol…) mais j’avais une course urgente qui m’a pris plus de temps que prévu, répondit il en désignant le paquet qu’il portait.
Il le déposa doucement sur la grande table du salon et entrepris d’ouvrir le carton sous le regard ébloui de la jeune femme.
- Ohhhh, il est vraiment superbe ! Je te pardonne ton retard sans problème. Ce cadeau est magnifique, merci Largo !
- Euh…. L’interrompit-il gêné, c'est-à-dire que j’ai ramené ce vase pour l’anniversaire de Joy.
- Joy, ta garde du corps ? Tu lui offres des cadeaux ? lança t’elle piquée au vif.
- Nous sommes amis depuis longtemps, c’est normal que je fasse un geste pour son anniversaire !
- Et il te coûte combien ce « geste »… Tu aurais pu te contenter de fleurs comme tu le fais avec moi ! On se demande vraiment si je compte à tes yeux…
Lassé par cette scène de jalousie Largo soupira. Pourquoi est ce qu’il s’ennuyait toujours autant avec ses conquêtes ? Il avait rencontré celle-ci trois jours plus tôt lors d’une soirée et déjà il n’aspirait qu’à une seule chose : la voir partir !
Pour éviter une crise de larmes et de cris il décida de capituler pour ce soir et de remettre la scène de la rupture au lendemain quand il serait plus en forme.
Déjà elle l’entraînait vers la chambre….

LENDEMAIN MATIN (veille de l’anniversaire de Joy)

Quand Largo se réveilla il était seul dans son lit, un coup d’œil à sa montre lui indiqua qu’il était 8h du matin. Il se leva, surpris de ne pas voir Loana à ses côtés, elle qui avait dit ne jamais se lever avant 10h. Il sortit de son lit et, non sans avoir baillé au moins 3 fois, se rendit dans son salon. Il y trouva la jeune femme entrain de se débattre avec du papier cadeau. Quand elle le vit arriver elle lui lança :
- Coucou Largo chéri ! J’ai décidé de me faire pardonner de mon attitude stupide d’hier soir. Aussi j’ai décidé d’emballer le magnifique vase pour ton amie. Qu’en penses tu ?
Il s’approcha pour regarder le paquet qu’elle lui désignait.
- C’est très réussi, tu es vraiment très douée !
- Tu en doutais ? … et puis il y a plein d’autres choses dans lesquelles je suis très douée… mais ça tu le sais déjà, répliqua t’elle sur un ton chargé de sous entendus avant de l’embrasser dans le cou.
Il fit un pas en arrière et, prétextant une réunion importante, la pria de le laisser travailler. A sa grande surprise elle ne protesta pas et il lui trouva même un étrange sourire lorsqu’elle lui dit au revoir. Il se demandait encore ce que ça pouvait bien cacher quand Simon entra comme une tornade.
- Et salut Largo ! Alors où avais tu disparu hier ? Ca n’aurait pas un rapport avec la charmante créature qui vient de sortir de ton appartement ?
- Loana ? non ! Pour tout te dire il n’y a plus rien entre elle et moi.
- Rassures moi, tu as gardé son numéro de téléphone au moins ?
- Simon !
- Ben quoi il faut penser aux copains quand même…. Mais dis moi où étais tu hier alors ?
- Je suis parti chercher le cadeau de Joy.
- Toute la journée ?
- Oui monsieur je veux tout savoir ! Toute la journée….
- Ahhhh, et c’est quoi alors comme cadeau ?
Ils furent interrompus par l’arrivée impromptue de Joy et Largo fit signe à Simon de la tenir à distance le temps qu’il cache son paquet.


PENDANT CE TEMPS APPARTEMENT DE LOANA

- Alors tes nuits avec le beau milliardaire… Tu me racontes ?
- J’ai bien peur qu’il n’y ait plus grand-chose à raconter. C’était super mais il est amoureux de sa garde du corps alors il n’y a rien à faire !!!
- Bah zut alors, t’as pas de chance ma pauvre Loana !
- Ne fais pas celle qui me plaint s’il te plait Linda, je suis sûre qu’au fond tu es super contente de ce qu’il m’arrive… Tu étais jalouse à mort quand je suis partie à son bras samedi dernier !
- Ok ok, j’avoue que ça m’a ennuyé qu’il te préfère à moi mais il valait quand même mieux toi que cette nana, comment elle s’appelle déjà ?
- Joy… mais rassures toi, à mon avis quand Largo lui aura offert son cadeau d’anniversaire elle ne sera pas prête de lui pardonner !
- Comment ça ?
- Je vais t’expliquer…..


PENTHOUSE - ANNIVERSAIRE DE JOY

Largo surpris par cette gifle qu’il n’avait pas vu arriver se tenait la joue en regardant Joy incrédule.
- Et en plus tu me demandes si ça me plait ! Tu sais où tu peux te la coller ta cocotte !
- Tu lui as offert une volaille ? demanda Simon interloqué … Remarque tu as raison c’est original comme cadeau !
Kerenski qui s’était rapproché du paquet rectifia :
- En fait ça serait plutôt pour la faire cuire la volaille vu que c’est une cocotte minute !
- Quoi ???? s’exclama Largo. Mais ? C’est impossible ???
Devant l’air ahuri de Largo, Joy se calma un peu et lui laissa reprendre ses esprits avant de lui demander une explication. Soit il était un bon acteur, soit effectivement il ne savait pas ce qui était dans le paquet. Pourtant il y avait bien son mot placé bien en évidence sur le dessus…
Pendant qu’elle en était à ses réflexions, Largo, penché sur la boite, regardait sans comprendre la fameuse « cocotte ».
- Loana !
- Heu…. Je crois que tu te trompes intervint Simon, elle c’est Joy !
- Mais non, je voulais dire que c’était un coup de Loana…
- Quelqu’un peut nous éclairer ??? demanda Georgie
- C’est la bombe atomique avec laquelle sortait Largo jusqu’à aujourd’hui…
- Ah je vois, lança Joy, mais quel rapport avec mon cadeau
- Et bien je pense qu’elle a été jalouse de voir ce que je t’avais acheté, elle m’a fait toute une crise hier soir. Elle a du manigancer ce coup pour qu’on se fâche. Quand je me suis levé ce matin elle m’a dit qu’elle faisait ton paquet cadeau en signe de réconciliation…. Alors qu’en fait elle a du remplacer le contenu en farfouillant dans l'appartement. Pourvu qu’elle ne l’ait pas cassé !
Il avait à peine terminé sa phrase qu’il se précipita dans la cuisine. Il ouvrit de nombreux placards en enfin trouva ce qu’il cherchait. Il poussa un grand soupir de soulagement lorsqu’il découvrit son précieux vase intact.
Un sourire aux lèvres il entra dans la pièce avec son cadeau dans les mains.
Joy poussa un cri d’admiration.
- Tu as réussi à le trouver ? Je comprends mieux ton petit mot…. Excuse moi pour tout à l’heure… lui dit elle tout en portant une main sur sa joue.
Elle allait la retirer mais il l’en empêcha en posant sa main sur la sienne. Puis, agissant sur le coup d’une impulsion se pencha vers elle et posa ses lèvres sur les siennes. Elle ne protesta pas et lui rendit son baiser.
Simon, avec sa délicatesse habituelle, allait intervenir pour féliciter les amoureux quand Kerenski lui mit une main sur la bouche et l’entraîna hors de la pièce.
- Allez, viens il vaudrait mieux leur laisser un peu d’intimité maintenant.
- Et la fête, et les cadeaux ? protesta Simon…
- A mon avis Largo vient de lui faire le plus beau cadeau qu’elle pouvait espérer
- Le vase ?
- Oui c’est ça le vase lui répondit Georgie un sourire aux lèvres…. Le vase mais aussi bien d’autres choses.

THE END
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ht-arena.com/fcat_club/
Kim
Admin
avatar

Nombre de messages : 58
Localisation : Dans les bras de Chegwidden...:D
Date d'inscription : 11/08/2005

MessageSujet: Re: SOUS PRESSION (Terminée)   Lun 22 Aoû à 16:32

Arf arf arf il me semble avoir déjà vu cette fic quelque part... Laughing

Je réitère: cette fic est géniale! lol et puis cette Loana... non non, elle ne me rappelle personne... Laughing Laughing Laughing

C'est très bien écrit, très bien imaginé et surtout, l'amour et l'humour y font bon ménage! lol green smile
Félicitations pour la cocotte UP mdr Bref j'ai beaucoup aimé, à quand la prochaine? Wink

@pluch

_________________
Kim
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bulle
Modo
avatar

Nombre de messages : 19
Localisation : St Quentin en Yvelines
Date d'inscription : 12/08/2005

MessageSujet: Re: SOUS PRESSION (Terminée)   Ven 26 Aoû à 18:57

MDR et SUPER, ça devrait assez bien résumer mon avis... thumright
J'ai aimé les deux, mais ma préférée c'est celle-là... La cocotte-minute à la place du vase Ming, fallait le trouver ! Et Loana qui a cette idée (non non, à moi non plus elle ne me rappelle personne geek smurfin ), son exploit va être de prendre rapidement la poudre d'escampette pour éviter Joy...
On dit toujours jamais deux sans trois... tu nous en ferais pas un petit troisième, de défi ? Et puis j'aurai un peu moins l'impression d'avoir loupé le train... Embarassed lol

Bisous bisous,

Bulle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SOUS PRESSION (Terminée)   

Revenir en haut Aller en bas
 
SOUS PRESSION (Terminée)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Peinture HUMBROL ENAMEL sous pression
» Fermentation sous-pression
» Problême de mise sous pression Isomac Giada
» Nadal sous pression ?
» SAISON 2 SEMAINE 10

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CSAF :: Les fanfictions :: Largo Winch-
Sauter vers: