CSAF

Espace réservé aux auteurs de fanfictions...;)
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Disparition ( terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
matrix1998
Auteur
avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 14/08/2005

MessageSujet: Disparition ( terminée)   Ven 30 Juin à 12:55

Une petite fic de mon cru.

*********************************************************


Disparition

Résumé : Mac disparaît.

Bureau du JAG

AJ : Tiner appelez le Capitaine Rabb immédiatement.
T : Oui, monsieur !

Tiner se dirige vers le bureau du capitaine.
T : Monsieur, l’amiral veut vous voir.
H : D’accord, j’arrive.

Harm sort de son bureau et se dirige vers le bureau de l’amiral sans oublier de regarder vers le bureau de sa coéquipière et meilleure amie le colonel Sarah Mackenzie.

H : Capitaine Rabb au rapport monsieur !
AJ : Repos capitaine, asseyez-vous.
Harm a bien vu que l’amiral était soucieux.
H : Un problème monsieur ?
AJ : Harm, le colonel a disparue.
H : Quoi ! Mais elle est en vacances non ?
AJ : Elle était en vacances jusqu'à hier normalement. Ce matin elle aurait due se présenter au rapport.
H : Monsieur l’avez-vous appelé sur son portable ou chez elle ?
AJ : Oui, mais j’ai pensé que vous auriez une idée d’où elle pourrait être.
H : Je vais téléphoner à Chloé, Mac devait aller la voir.
AJ : Allez-y et tenez moi au courant.
H : D’accord monsieur.

Au moment où Harm allait sortir, l’amiral lui dit :
AJ : Harm retrouvez-la !
H : J’y compte bien monsieur.

Harm retourne à son bureau, ferme la porte et les stores pour signifier que personne ne devait le déranger, il ne sait que penser de cette disparition, on toque à la porte.

H : Entrez !
B : Monsieur, quelque chose ne va pas ?
H : Oui Bud, Mac a disparue on ne la retrouve plus.
B : Oh mon dieu !!!
H : Ne dites surtout rien a Harriett.

A ce moment-là une sonnerie se fit entendre.

B : Monsieur, vous avez un message sur votre ordinateur.
H : Je sais Bud, mais je regarderais plus tard.
B : Mais monsieur, c’est peut-être le colonel qui essaye de vous joindre.

Harm regarde l’e-mail qu’il a reçu et se lève précipitamment.

H : Pas ça non !!! Il hurlait.
B : De quoi monsieur ?

Harm ne lui répond pas et il se précipite dehors. L’amiral ayant entendu le cri d’Harm va vers Bud qui sort avec une feuille entre les mains.

AJ : Lieutenant que se passe t’il ?

Bud relève la tête, il avait les larmes aux yeux il tend la feuille à l’amiral.

AJ : Oh mon dieu !!!!!

Sur la feuille on voyait Mac recouvert de bleus et en dessous de la photo il y avait d’écrit : tu ne l’as reverra plus jamais Rabb !

B : Monsieur à votre avis, qui peut lui en vouloir ?
?? : Amiral, c’est Clark Palmer il s’est évadé de Levanworth.
AJ : Webb, j’aurais du m’en douter.
W : Ou est Rabb ?
B : Il est parti il y a environ 10 minutes.

Pendant ce temps là, Harm roulait comme un fou. Il se dirigeait inconsciemment vers l’immeuble de Mac.

En arrivant devant l’appartement, il se sentit défaillir. Il rentra dans l’appartement et en voyant que tout était sans dessus dessous il se laissa tomber sur le canapé. Il se rendit compte que les larmes coulaient. Il entendit la porte d’entrée s’ouvrir mais n’y fit pas attention.

AJ : Harm, nous ferons tout pour la retrouver.

Surpris par la voix et le ton qu’il venait d’entendre, il relève la tête et voit AJ, Bud et Webb.

H : Mais monsieur où pensez vous la chercher ? Je crois que je n’en ai pas la force.

Bud surpris par ces propos laisse éclater sa colère, hurla vers Harm

B : Capitaine, moi qui croyais que Mac était votre meilleure amie, je ne vous connais pas si lâche.

AJ et Webb regardèrent vers Bud qu’ils n’avaient jamais vu si énervé.

Harm lui répondit avec un tremblement dans la voix :

H : Bud, je ne suis pas un lâche mais simplement quelqu’un qui vient de se rendre compte qu’il était amoureux, je ne lui ait jamais dit je t’aime et j’ai peur que ça soit trop tard.

Harm laissa les larmes coulées.

AJ : Harm, vous pourrez toujours lui dire, je suis sûr qu’elle est vivante et elle sait que vous l’aimez.

A ce moment là le téléphone de Webb sonne.

W : Webb !
??: ………….
W : Quoi, mais où ? Ok bougez pas on arrive tout de suite.

Sur ce il se raccroche et se rend compte que les autres le regardent avec anxiété.

W : On les a localisés.
H : Où ?
W : Dans un hangar à Norfolk, ils nous attendent.

Harm se précipita dehors vite suivi par les 3 autres qui avaient peur que Harm fasse une bêtise.

Norfolk

Arrivés devant le hangar Harm voulut rentrer vers l’intérieur mais il fut arrêté par l’amiral.

AJ : Harm si vous y aller elle mourra.
H : Je ne crois pas amiral, Palmer me veut et il m’aura.
W : Vous ne pensez pas ce que vous dites.

Harm se retourna vers lui et lui décrocha une droite, l’amiral dû faire reculer Harm pour qu’il se calme un peu alors que Bud tendait un mouchoir en papier a Webb en lui jetant un regard noir, le téléphone de Harm se mit à sonner.

P : Alors Rabb tu t’es décidé à la voir mourir ?
H : Attends Palmer, je te propose sa vie contre la mienne.
P : Que c’est attendrissant ! Le chevalier qui veut sauver la princesse en détresse !
H : Arrête, je veux savoir comment elle va ? Harm s’énervant de plus en plus.
Q : Elle n’est pas encore morte si tu veux savoir ; il l’avait dit en rigolant.
H : Palmer, je te préviens, j’arrive, je rentre dans le hangar.

Harm jeta un dernier regard vers Bud mais ne vit plus l’amiral ni Webb, il rentra dans le hangar et vit Mac par terre et alla directement vers elle tout en regardant où pouvait se trouver Palmer.

H : Mac répondez-moi, allez Mac !!!!

Il ne vit pas Palmer se rapprocher d’eux en silence, et le viser.

P : Rabb, dit-lui adieu.

Harm se leva brusquement et se mit de façon à protéger le corps de Mac, il se plaça en face de Palmer le regardant droit dans les yeux pour lui montrer qu’il n’avait pas peur de lui.

Soudain, on entendit une détonation Harm s’attendait à être touché quand il vit Palmer qui s’écroulait au sol, Harm s’approcha pour vérifier qu’il était bien mort et se rendit qu’il avait une balle entre les deux yeux.

Harm se retourna et prit Mac toujours inconsciente dans ses bras, lui murmurant à l’oreille qu’elle devait se réveiller.

W : Harm, il faut que vous laissiez les ambulanciers s’occuper d’elle, ils vont l’emmener à l’hôpital.
H : NON, je ne la quitte plus, je reste avec elle que vous soyez d’accord ou pas.
AJ : Capitaine, laissez les faire. Je vous dépose à Bethesda.
B : Monsieur, le colonel est quelqu’un de fort elle va s’en sortir.
H : Merci Bud, Monsieur allons y. Je voudrais être près d’elle le plus vite possible.

Ils remontèrent en voiture et se dirigèrent vers Bethesda.

AJ : Harm, je vous laisse là, avec le lieutenant Roberts nous allons rassurer le personnel du JAG, et prenez soin d’elle surtout.
H : A vos ordres, amiral.

Harm se dirigea vers l’accueil et demanda où se trouvait Mac, une infirmière lui donna le numéro de la chambre.

En arrivant devant la chambre il vit un médecin en sortir, Harm demanda immédiatement des nouvelles, le médecin le rassura en lui disant qu’elle s’en sortira mais pour l’instant il lui fallait du repos.

Harm ouvrit la porte et put voir la pâleur de Mac, il prit une chaise et s’assit près d’elle en lui prenant la main.

H : Allez Mac, réveillez-vous !!!!

Voyant qu’elle ne réagissait pas à ses paroles, il baissa la tête et pleura.

Quelques heures plus tard

Harm sentit la main de Mac se crisper sous la sienne.

M : Harm ?
H : Oui Mac, je suis là, restez tranquille vous êtes en sécurité. On est à l’hôpital.

Mac le regarda et vit qu’il avait pleuré.

M : Harm vous avez pleuré, que s’est il passé ?
H : Chut Mac, restez tranquille.
M : Harm, qu’est ce qui se passe ?
H : J’ai cru vous avoir perdu quand je vous ai vu par terre sans connaissance.

Mac tendit sa main vers le visage d’Harm et lui effaça la larme qui coulait il lui pris la main et la serra fort.

M : Harm. Vous ne me perdrez jamais.
H : Mac.. Sarah je dois vous dire que …

Mac, voyant qu’Harm essayait de lui dire quelque chose d’important, l’encouragea.

M : Allez matelot un peu de courage.
H : Voilà, je voulais vous avouer que je tenais énormément à vous, et que j’ai été stupide en Australie et …. que…

Il baissa la tête et continua, il ne voulait pas la regarder.

H : Sarah, je vous aime de tout mon cœur.
M : Oh, Harm si vous saviez comme moi aussi je vous aime.

Harm releva la tête et la vit, les larmes aux yeux.

H : Mac,…. Sarah ne pleure pas je suis là. Et maintenant je reste près de toi, si tu es d’accord.
M : Bien sur que je suis d’accord pour que tu restes près de moi.

Harm se leva l’enlaça et l’embrassa.

AJ : Je vois que vous suivez mes ordres.

Harm et Mac se séparèrent et rougirent.

H : Monsieur, je peux vous expliquer !
AJ : Ce n’est pas la peine, capitaine, vous vous aimez et je peux le comprendre.
M : Merci monsieur.
AJ : Bon je vous laisse, j’ai des papiers à remplir pour pouvoir vous garder tous les deux.
H : Nous vous en remercions monsieur.
AJ : De rien, Harm prenez soin d’elle.
H : Aucun problème, monsieur.

L’amiral sortit de la chambre le sourire aux lèvres et repartit vers le JAG, Harm et Mac continuèrent à s’embrasser.

L’amiral avait réussi à les garder tous les deux sous son commandement, et quelques mois plus tard on accueillit chaleureusement la venue du petit David Thomas Mackenzie Rabb.

Deux ans plus tard la famille s’agrandit de nouveau avec la venue de Diane Mackenzie Rabb.

Fin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Disparition ( terminée)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Disparition de MTV et MCM Pop
» [CASTLE] Si Loin de Toi (terminée)
» Offre terminée.
» Disparition BFM ?
» Disparition des chaînes de télévisions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CSAF :: Les fanfictions :: JAG-
Sauter vers: