CSAF

Espace réservé aux auteurs de fanfictions...;)
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mon vieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
stephanie
Auteur
avatar

Nombre de messages : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 06/09/2005

MessageSujet: Mon vieux   Sam 10 Sep à 23:54

Mon vieux

8h30 GMT
Falls Church, Virginie
Bureau du colonel Mackenzie

Je me sentais de très bonne humeur ce matin. Il faut dire que depuis 4 semaines, je suis la fiancée de Harmon Rabb junior, mon partenaire au JAG. Nous avons décidé de nous marier en juin.

HR : Bonjour colonel ! Vous avez l’air à des milliers de kilomètres du bureau ce matin !
SM : Salut Harm ! Je pensais à notre mariage.
HR : Tu ne devrais pas te laisser aller Mac, sinon l’amiral va nous faire passer un sale quart d’heure.

A ce moment-là, je me sens très mal. Je passe en courant devant un Harm très étonné pour me rendre aux toilettes. Après avoir vomi tout mon petit déjeuner, je sors et me retrouve nez à nez avec Harriet, venue aux nouvelles.

HS : Vous allez bien madame ? me demande-t-elle. Le capitaine m’a demandé de venir voir !
SM : Non, Harriet, je parlais avec Harm et tout à coup j’ai été prise de violentes nausées. Je ne sais pas du tout ce que j’ai.
HS : Vous devriez aller voir le médecin madame.
SM : Oui, vous avez raison, Harriet. Vous pouvez prévenir Harm ?
HR : Ce n’est pas la peine je suis là ! Tu veux que je t’y conduise ?
SM : Non Harm ! Rappelles-toi l’amiral !

12h GMT
Hôpital de Bethesda

Je viens de sortir de chez le médecin. La nouvelle qu'il m'a annoncée me rend très heureuse. En montant dans la voiture, je pense que je dois appeler Harm pour lui annoncer. Je mets la radio et la chanson que j'entends me démoralise.

« Dans son vieux pardessus râpé
Il s'en allait l'hiver, l'été
Dans le petit matin frileux
Mon vieux.

Y avait qu'un dimanche par semaine
Les autres jours, c'était la graine
Qu'il allait gagner comme on peut
Mon vieux.

L'été, on allait voir la mer
Tu vois c'était pas la misère
C'était pas non plus l'paradis
Hé oui tant pis.

Dans son vieux pardessus râpé
Il a pris pendant des années
L'même autobus de banlieue
Mon vieux.

L'soir en rentrant du boulot
Il s'asseyait sans dire un mot
Il était du genre silencieux
Mon vieux.

Les dimanches étaient monotones
On n'recevait jamais personne
Ça n'le rendait pas malheureux
Je crois, mon vieux.

Dans son vieux pardessus râpé
Les jours de paye quand il rentrait
On l'entendait gueuler un peu
Mon vieux.

Nous, on connaissait la chanson
Tout y passait, bourgeois, patrons,
La gauche, la droite, même le bon Dieu
Avec mon vieux.

Chez nous y avait pas la télé
C'est dehors que j'allais chercher
Pendant quelques heures l'évasion
Tu sais, c'est con!

Dire que j'ai passé des années
A côté de lui sans le r'garder
On a à peine ouvert les yeux
Nous deux.

J'aurais pu c'était pas malin
Faire avec lui un bout d'chemin
Ça l'aurait p'tet' rendu heureux
Mon vieux.

Mais quand on a juste quinze ans
On n'a pas le cœur assez grand
Pour y loger tout's ces chos's-là
Tu vois.

Maintenant qu'il est loin d'ici
En pensant à tout ça, j'me dis
"J'aimerais bien qu'il soit près de moi"
PAPA...»

Ces paroles me font penser à mon père et à la jeunesse que j'ai eu. Je ne téléphone plus à Harm, je me met à pleurer et me pose des questions. Serais-je capable de m'occuper de cet enfant malgré la vie que j'ai eu. J'ai peur de décevoir Harm et de ne pas être une bonne mère.
Je démarre et roule sans bien savoir où je vais. La voiture me mène toute seule vers un endroit où je n'ai plus été depuis longtemps. Je me gare et entre.

***************************************************************
Pendant ce temps au JAG
Bureau du capitaine Rabb

Ca fait déjà deux heures que Mac est partie chez le médecin et je n’ai toujours pas eu de ses nouvelles. Je commence à m’inquiéter. J’essaye de l’appeler sur son portable mais elle ne répond pas. J’ai même essayé de téléphoner à l’hôpital, mais on m’a répondu qu’elle était déjà partie. Je décide d’aller prendre un café pour me détendre.

HS : Vous voulez du café, monsieur ?
HR : Oui, Harriet, merci.
HS : Vous avez des nouvelles du colonel, Monsieur ?
HR : Non, pas encore Harriet.

Cet échange avec Harriet m’a énervé encore plus que je l’étais déjà. Je retourne dans mon bureau et essaye encore une fois d’appeler Mac sur son portable. Elle ne répond toujours pas, je décide de partir à sa recherche, je suis inquiet.

14h GMT
appartement de Sarah Mackenzie

Je viens d’arriver devant chez Mac mais elle n’est pas chez elle. J’entre avec ma clé, peut être qu’elle est venue et que je vais savoir où elle est. Mais tout est exactement comme nous l’avons laissé ce matin en partant. Je vérifie le répondeur mais il n’y a pas de message. Peut être qu’elle est chez moi. Je retourne à ma voiture et démarre pour aller à mon appartement mais Mac n’y est pas non plus. Je m’assieds dans le canapé

HR : Mac où est tu ? Pourquoi tu n’appelles pas ? dis-je en pensant tout haut

Je décroche le téléphone et j’appelle Harriet.

HS : Bureau du jag, Lieutenant Sims ?
HR : Harriet, c’est Harm, est ce que Mac a téléphoné ?
HS : Non, monsieur, ça fait plus de deux heures qu’elle est partie monsieur, ça devient inquiétant.
HR : Je sais Harriet, elle n’est ni chez elle, ni chez moi. Je ne sais pas où elle pourrait être d’autre, vous n’auriez pas une idée Harriet ?
HS : Non, monsieur, je suis désolée.

*************************************************************

14h
Lieu inconnu

Je suis assise contre un arbre depuis presque deux heures, je repense à la chanson que j'ai entendue.

L'été, on allait voir la mer
Tu vois c'était pas la misère
C'était pas non plus l'paradis
Hé oui tant pis.

C'est vrai que je n'ai pas eu que des mauvais moments avec mon père.

*flasback*

14 aout 1976
petite plage de Floride

SM: Papa, regarde! J'ai fait un château de sable!
JM: Il est très beau, ma princesse.

Je cours dans les bras de papa pour avoir un calin, puis je vais continuer mon château, maman est en train de lire un livre plus loin sur la plage. Il y a très longtemps que nous n'avions plus, mes parents et moi, été en vacances en famille.

*fin du flashback*

Je me remets à pleurer en pensant à tous ces souvenirs, bons et mauvais. Est ce que j'aurai aussi des bons moments avec mes enfants et Harm? J'ai peur de ne pas savoir les rendre heureux et de gâcher leurs vies.

L'soir en rentrant du boulot
Il s'asseyait sans dire un mot
Il était du genre silencieux
Mon vieux.

*flacback*

25 mars 1983
maison de la famille Mackenzie
18h

MM: Sarah, tu as fini tes devoirs? Ton père va rentrer et on va manger!
SM: Oui, maman. Je range mes affaires et je mets le couvert.

A ce moment-là, la porte s'ouvre.
SM: Bonjour papa!
JM: Jour! marmonne Joe Mackenzie puis il s'assied à table et ne dit plus rien jusqu'à ce que je sois enfermée dans ma chambre. Là, il commence à crier sur maman.
JM: QU'EST QUE C'EST QUE CE REPAS! IL ETAIT TOUT BRULER!

Je suis sur mon lit et je bouche mes oreilles. Je ne veux plus l'entendre crier. Et puis, il s'arrête et là commence les coups et les pleurs de ma mère, c'est encore pire. J'aimerais que tout s'arrête.
C'est cette nuit là que maman est partie et que je me suis retrouvée seule avec lui.

*fin du flasback*

Après le départ de ma mère, j'ai eu beaucoup de mal pour pardonner à mon père. Pourtant, il n'était pas si mauvais que ça, il était là quand j'avais besoin de lui et il faisait tout pour me rendre heureuse. Même si moi je ne le remarquais pas.

Maintenant qu'il est loin d'ici
En pensant à tout ça, j'me dis
"J'aim'rais bien qu'il soit près de moi"
PAPA...»

Oui, je voudrais qu'il soit là, pour me dire que je serai une bonne mère et que je saurai rendre ma famille heureuse. Je voudrais qu'il soit là pour voir ses petits enfants grandir. Mais il n'est plus là et je me rends compte maintenant que je suis capable de penser à lui sans lui en vouloir.
Ca fait 2h30 que je suis sortie de chez le médecin et je suis toujours assise là, contre cet arbre. Je sais que je devrais appeler Harm mais j'ai peur de lui annoncer que j'attends un enfant de lui. J'ai peur de sa réaction et de la façon dont il va le prendre. Même si au fond de moi je sais qu'il sera très heureux.

**************************************************************

14h30 GMT
appartement de Harm

Ca fait maintenant trois heures que je n'ai plus de nouvelles de Mac. J'ai téléphoné à tous nos amis mais personne ne sait où elle se trouve. J'ai aussi fait le tour des endroits où Mac à l'habitude d'aller mais elle n'est nulle par.
A ce moment, le téléphone sonne.

HR: Harmon Rabb
SM: Harm c'est moi!
HR: MAC, où es-tu? Ca fait 3h que je cherche après toi!
SM: Je sais Harm, il fallait que je réfléchisse, viens me retrouver je t'expliquerai.
HR: D'accord dis-moi où tu es?

Après avoir noté les indications de Mac, je téléphone à Harriet pour la rassurée et puis je cours vers ma voiture.

15h GMT
cimetière

HR: Mac, tu vas bien?

Je viens d'arriver et j'ai trouvé Mac assise contre un arbre en pleurs.

SM: Je ne sais pas vraiment, Harm.
HR: Mac, tu es malade, qu’est ce qui se passe?
SM: Non, pas du tout. Viens assieds toi!
Je m'assieds donc à coté de la femme que j'aime et je regarde le nom qu'il y a sur la tombe devant nous.

HR: Mac, pourquoi es-tu assise devant la tombe de ton père?
SM: J'ai entendu une chanson à la radio tout à l'heure et cela m'a fait beaucoup réfléchir sur ma vie. J'ai repensé à mon père et j'ai eu besoin de venir ici, pour penser à ce que le médecin m'a dit.
HR: Mac...
SM: Non, attends Harm.

Je relève la tête pour pouvoir le regarder dans les yeux.

SM: Harm, je suis enceinte…

Il ouvre la bouche pour parler mais aucun son ne sort.

HR: Sarah,... Tu es enceinte. Vraiment?
SM: Oui, Harm, vraiment.

Et là, il éclate de rire. Il se relève et me prend dans ses bras.

HR: C'est génial, Mac, c'est formidable. Je t'aime.
SM: Moi aussi, Harm.
HR: Mais pourquoi es-tu ici?
SM: La chanson dont je te parlais. J'ai eu peur de ne pas être à la hauteur, de ne pas être une bonne mère, de ne pas vous rendre heureux.

J'ai dit la dernière partie de la phrase dans un murmure.

HR: Sarah, regarde-moi!

Je lève les yeux et le regarde. Il est heureux, je le vois dans ses yeux.

HR: Tu seras une très bonne mère, je t'adore, tu me rends déjà heureux et ça ne changera pas quand on aura des enfants. Tu es la femme de ma vie, Sarah, et nous serons heureux avec notre famille. Je te le promets.

************************************************************

Epilogue

25 décembre 2005 GMT
Maison de la famille Rabb

Harm et moi, nous sommes mariés en juin et notre petit Hugo est né en novembre. Il ressemble très fort à son papa dont il a les beaux yeux bleus.
Aujourd'hui, c'est Noël et nous recevons nos amis à dîner. Harriet et Bud sont venus nous donner un coup de main pour tout préparer. AJ junior est dans le salon et il parle avec Hugo qui est dans son berceau. Je trouve ça très mignon. Je suis sur que le petit AJ, sera un très bon ami pour mes enfants.

AJ: Tante Mac, je pourrai jouer avec Hugo quand il sera grand?
SM: Bien sur, AJ. Je suis sur que tu seras un super copain pour lui.
AJ: Tu penses qu'il comprend quand je lui parle?
SM: Je pense qu'il t'entend et quand il pourra comprendre, il se souviendra de ta voix.
AJ: Je t'aime tante Mac, je suis très content que tu ais un bébé avec tonton Harm.
SM: Moi aussi je t'aime AJ

Je suis fière de ce petit bout et j'espère qu'il sera un bon exemple pour mon fils. Harm a assisté à notre échange et lorsque je sors du salon, il me prend dans ses bras et me murmure à l'oreille:

HR: Je t'aime Sarah Mackenzie Rabb
SM: Je t'aime aussi Harmon Rabb.

FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://series-general.forumactif.com
Kim
Admin
avatar

Nombre de messages : 58
Localisation : Dans les bras de Chegwidden...:D
Date d'inscription : 11/08/2005

MessageSujet: Re: Mon vieux   Dim 11 Sep à 21:28

J'avais déjà lu cette fic et je sais pas si j'avais laissé un commentaire Embarassed lol Mais là j'en laisse un (maintenant que j'y suis lol).

Je fais court: j'aime ta fanfic. Ca exprime bien les doutes que Mac doit avoir (parce que c'est obligé, si elle se pose pas la question au moins une fois on peut s'inquiéter lol) et ça se finit bien, ça traine pas en longueur, et ça s'essoufle pas. Donc... green smile Wink

Une autre? lol UP

_________________
Kim
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mon vieux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le vieux sanglier
» 20 ans = vieux ou jeune ?
» Bien des amours... Les vieux mariés
» Vieux Billet de la commision des transport de Montréal 1966
» Pavoni: vieux modèle VS nouveau modèle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CSAF :: Les fanfictions :: JAG-
Sauter vers: