CSAF

Espace réservé aux auteurs de fanfictions...;)
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Dr Quinn : Ethique [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Manue
Auteur


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 29/08/2005

MessageSujet: Dr Quinn : Ethique [Terminée]   Mar 30 Aoû à 0:14

Disclaimer : Les personnages sont la propriété de Beth Sullivan à l'exception de Mary (héhéhé!!!). Cette histoire n'est en aucun cas à but lucratif mais à but de plaire (j'espère) aux fans nostalgiques!

Note de l'auteur : Je suis débutante donc les critiques sont les bienvenues Smile.

Résumé : Colleen et Andrew reviennent à Colorado Springs avec une amie...


Après avoir fini la consultation du dernier patient de la matinée, la belle médecin de Colorado Springs enleva son tablier, enfila son manteau et s'en alla vers la petite gare où sa petite famille attendait sa fille aînée, étudiante en médecine et son gendre. Les jeunes mariés étaient également accompagnés par une camarade et amie de Colleen que celle-ci avait invité à passer des vacances dans l'Ouest sauvage.

Michaela avait rejoint sa famille quand le train entra en gare et peu après, elle vit avec émotion et joie sa fille adoptive en descendre suivie par Andrew. Colleen semblait épanouie. Quand la jeune femme aperçut la famille de Sully et de Dr Mike, elle se précipita vers eux avec un large sourire.

" Oh, comme je suis contente de vous voir et comme Katie a grandit!" dit-elle, en prenant sa petite sœur dans ses bras qui répondit :"Toi, pas du tout!!!", sur un ton de reproche.

Tout le monde éclata de rire à ses propos et les effusions se multiplièrent quant une jeune femme blonde et habillée modestement dit d'une voix timide :" Bonjour…

- Je vous présente Mary, mon amie avec qui je suis à la faculté, expliqua Colleen.

- Bienvenue parmi nous, Mary, j'espère que vous plairez ici, dit chaleureusement Michaela.

- Je vous remercie, Colleen m'a parlé de vous avec une telle admiration que j'avais hâte de vous voir! Renchérit Mary.

Michaela rougit de plaisir. Katie se plaignant d'avoir faim, Sully proposa de rentrer au foyer familial et aida Andrew à porter les bagages jusqu'au chariot.



Une demi-heure plus tard, la famille, maintenant au complet, était réunie autour de la grande table et goutait avec appétit le banquet… qui venait du restaurant de Grace car Michaela n'avait pas toujours pas fait d'énormes progrès en cuisine!!!



Puis, au cours de l'après-midi, Andrew, Sully et les enfants descendirent en ville, Mary alla se reposer dans sa chambre et Michaela profita pour discuter avec Colleen au coin du feu.

-Comment cela se passe à la faculté, demanda Michaela

-Oh, je me régale, les cours sont géniaux et grace à vous je suis en avance en chirurgie!

-Jen suis ravie!

-Mais on a beaucoup de travail et les professeurs sont durs avec nous. Heureusement, Andrew est là pour me soutenir.

-Oui tu as beaucoup de chance de l'avoir auprès de toi.

-Vous ne l'avez pas toujours dit…

-Certes, mais j'avais oublié combien j'avais trouvé la faculté dure moralement!

-Dure? Pour vous ?

-Oui, n'oublie pas qu'à mon époque c'était le début des "femmes médecins".

Maintenant, parle moi de Mary.

-Mary est une très bonne amie. On se comprend complètement car elle aussi est une campagnarde…

-Elle vient d'où?

-Du Texas…

Maman j'aimerais vous demander un service…

-je t'écoute!



Mais à ce moment là, Matthew surgit dans la maison et :

-Dr Mike! Mme Slicker est sur le point d'accoucher et Andrew m'envoie vous chercher.

- Il a bien fait, selle mon cheval, j'arrive, puis en se tournant vers Colleen, tu viens?

- Oui, je monte chercher Mary!

- Parfait. Matthew, attelle plutôt le chariot s'il te plaît.



Un quart d'heure plus tard, Dr quinn et les deux jeunes filles étaient à la clinique. Pendant que Colleen prenait le relais auprès de Mrs Slicker, Andrew entraina Michaela à l'écart :

- Le bébé se présente mal, il faut faire une césarienne!

-Bien! Colleen, prépare les instruments pour une césarienne ; Andrew, vous allez m'assister et Mary, vous allez vous occupez du chloroforme, ordonna Michaela, puis en épongeant la pauvre Mrs Slicker : ne vous inquitez pas, vous allez avoir un beau bébé, tout va bien se passer, dit le docteur d'une voix douce.

Devant la clinique, la ville s'était rassemblée : le bébé du Maire allait naître! Mais le futur père, assis sur le banc, la tête dans les mains, était blanc d'angoisse. Mr Bray et Hank essayèrent de le rassurer quand d'un coup, il partit dans la prairie. Sully le suivit, Wolf sur les talons. Bientôt, il rejoignit Jake, accoudé au petit pont :

- Ne vous inquiétez pas. Téréza est entre les mains d'excellents médecins, tenta Sully.

- Je sais. Si ce n'était que cela…

- Qu' y a-t-il alors?

- Je me demande quel père, je vais être… Mon propre père m'a abandonné me laissant seul avec mes sœurs et frères, j'ai peur d'être un mauvais père.

- Je vous comprends.

- Ah bon?

- En effet, à 10 ans, j'étais orphelin en route vers l'Ouest…

- Je ne le savais pas…

- Ne vous inquiétez pas, vous allez tout faire pour ne pas faire la même erreur que votre père pour la bonne raison que vous l'avez subi et que vous savez ce que c'est. Vous allez être un bon père, croyez-moi. Maintenant, ajouta Sully en le prenant par le coude, venez, le bébé ne va pas tarder…



Effectivement, une demi-heure plus tard, Jakes tenait, ému, dans ses bras, sa fille, Anna, au chevet de Térésa qui n'allait pas tarder de se réveiller.



Dans la salle d'opération, le dr Mike et ses assistants nettoyaient les instruments quand Mary s'évanouit en poussant un petit cri! Michaela se précipita vers elle et demanda à son gendre de la portait à l'étage pour qu'ils puissent l'examiner.

Elle allait suivre Andrew portant Mary, quand Colleen la retint :

-Je sais ce qu'elle a.

-Qu'est-ce qu'elle a?

- Elle est enceinte!

- Pardon?

- Andrew l'a examiné à Boston et elle est enceinte, répéta Colleen.

- Mon dieu!

- C'était…c'était…un viol…

-Quelle horreur! Le coupable a été arrêté?

- Non, maman, demanda Collen en inspirant, pouvez-vous la faire avorter?

- C'est pour ça que tu l'as invitée?

- Oui.

- Je regrette mais c'est non!

- Quoi? S'exclama Colleen

- Non! Je suis contre l'avortement comme tout médecin sensé!

- Je ne vous suis plus! C'est un bébé de la violence!

- C'est contre la médecine! Un médecin guérit, ne tue pas!

- Holà! Je ne crois pas ce que j'entends! Je croyais que vous étiez différente, que vous étiez tolérante.

- Je le suis. Mais tu devras ne pas compter sur moi pour faire cet acte!

- En effet! Vous me décevez! Après tout vous êtes comme Dr Cassidi et compagnie! Vous n'aviez pas un esprit si ouvert que ça! Vous vous cachez derrière des éthiques absurdes au lieu d'affronter la réalité : Mary NE VEUT PAS de bébé de criminel!

- Colleen, la conversation est finie, répondit séchement le Dr Quinn.



Colleen toisa sa mère, prit son manteau, et sortit sans ajouter un mot. Andrew qui avait surpris la conversation la suivit.





Colleen était sur le perron de l'église,laissant couler des larmes de rage et de déception. Elle n'avait pas imaginé ça de sa mère. Elle avait l'impression d'avoir perdu tout repère. En effet, sa mère était son exemple et voilà que cette conversation remettait son admiration en question.

Andrew s'assit à cöté d'elle et la prit dans ses bras :

- Mary n'a rien : juste une grosse fatigue.

- Oh, Andrew, maman a refusé.

- Je sais.

- Qu'est-ce qu'on va faire?

- Je vais le faire.

- Vraiment?

- Oui. C'est certain ça aurait été préférable que ce soit une femme qui le fasse mais ça ne me dérange pas.

- Oh je t'aime!

- Moi aussi, répondit Andrew en tournant le visage de sa bien-aimée pour l'embrasser longuement.





Pendant ce temps, Sully ayant vu sa fille et son gendre sortir en coup de vent de la clinique, se douta que quelque chose s'était passé et alla voir sa femme.

Il la trouva en train de stériler un instrument en pleurant. Tout en la prenant dans ses bras, il lui demanda d'une voix douce ce qui se passait.

-Je me suis disputée avec Colleen…

- Sur quel sujet?

- Elle… elle veut que j'avorte Mary. Elle a été victime d'un viol.

-Et?

-J'ai refusé. Je suis contre l'avortement. Je trouve que c'est contraire à la médecine.

- Ah bon. Et pourquoi?

- Un médecin guérit et… ne… tue pas. Tu n'es pas d'accord?

- Je suis d'accord sur le point que le médecin ne tue pas, dit Sully en souriant, cependant les Cheyennes disent que le bébé qui est dans le ventre de la mère est encore qu'un esprit donc immortel et lorsque la femme ne le veut pas il doit rejoindre les esprits.



Et Sully partit laissant sa femme seule.



Le soir, Colleen et Andrew décidèrent de rester à la clinique avec Mary mais aussi pour que Colleen évite un nouvel affront avec sa mère.

Térésa était déjà rentrée chez elle.

Andrew lisait dans le lit lorsque Colleen le rejoignit. Au bout d'un moment, Colleen demanda :

-Quel est ton avis sur l'avortement?

- Pour moi, c'est évident qu'une femme violée et qui tombe enceinte par la suite a le droit de ne pas vouloir porter l'enfant de son agression.

- Et par rapport à l'éthique?

- Je me suis fait le serment de ne jamais laisser une personne souffrir mentalement et physiquement. Pour moi, c'est le devoir médical. Par ailleurs, demain j'étudierai ce que dit la Bible sur le sujet…

- Je me demande pourquoi maman a réagi ainsi… soupira la jeune femme.

- Moi aussi… répondit Andrew.



Il remarqua que Colleen était plongée dans ses pensées et lui demanda à quoi elle pensait. Elle lui répondit :

- Que penses-tu d'avoir un bébé quand j'aurai fini mes études?

- Ça serait merveilleux. Et toi?

- Je serai la plus fière des femmes de porter ton enfant." Répondit-elle en souriant.

Alors, Andrew embrassa sa femme en faisant lentement glisser la chemise de celle-ci…





Au même moment, Sully et Dr Mike étaient également couchés mais il ne régnait pas la même ambiance… Effectivement :

- Tu n'as pas parlé de la soirée, dit Sully.

- Je suis désolée… La dernière dispute que j'ai eu avec Colleen c'était pour son mariage : j'avais tort. Mais là j'ai raison, n'est-ce pas?

- Non! Répondit durement Sully, comment peux-tu laisser une femme de l'âge de ta fille dans une telle détresse? Elle a été victime d'un acte horrible et tu veux encore rajouter de la souffrance en lui infligeant une grossesse!

- C'est une question de principe!

- Drôle d'argument qui n'a cependant pas eu l'air de beaucoup t'affecter depuis que je te connais! Pour tout te dire, je crois bien que ces histoires d'éthique cachent la véritable raison!



Michaela prit alors une robe et sortit de la chambre sous les yeux herbélués de Sully. Celui-ci reprit rapidement ses esprits et se lança à sa poursuite.

Il la rattrapa à la porte d'entrée :

- Où vas-tu?

- Voir Nuage-Dansant!

- Maintenant?!

- Oui.

- Je viens avec toi. Dit-il en saississant son manteau

- Non, j'ai besoin de lui parler seule à seule!

Devant le visage soudain suppliant de sa femme, Sully s'adoucit :

- Bien, soit prudente.

- Ne t'inquiète pas… Michaela s'appréta à sortir quand Sully la retint en la retournant pour l'embrasser :

- Je suis désolé… je t'aime.

- Moi aussi, je t'aime.

Et Michaela sortit dans la nuit…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manue
Auteur


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 29/08/2005

MessageSujet: Re: Dr Quinn : Ethique [Terminée]   Mar 30 Aoû à 0:16

Après une longue chevauchée, Michaela arriva à la réserve indienne. Mais arrivée aux grilles qui empêchaient les indiens de "s'évader", elle se rapella que nul avait le droit de pénétrer dans le soi-disant village indien de nuit alors elle rebroussait déjà le chemin, découragée, lorsque une voix familière lui dit :"Je vous attendais!".

En structant l'obscurité, elle reconnut Nuage Dansant et répondit : "Dieu soit loué! Mais comment…

- Les Esprits m'ont prévenu. Maintenant suivez-moi.









Quelques minutes plus tard, le médecin indien et le médecin "blanc" étaient assis autour d'un feu, dans une clairière, en silence…

Michaela prit enfin la parole :

- Nuage Dansant, je suis venue car je rencontre un problème avec ma conscience…

- Les Esprits m'ont aussi dit ça mais ne m'ont pas dit la nature de ce problème.

Alors, le Dr Mike se lança dans le récit de sa dispute avec Colleen. Puis Nuage-Dansant dit :

- Sully a raison, aucune femme n'est obligée de garder son bébé chez les cheyennes…

- En fait, se décida Dr Mike, ce n'est pas les problèmes d'éthique qui me gènent…

- Je n'en doute pas… Cela vient d'une blessure profonde que ni mes plantes, ni vos potions guériront.

- Si seulement je savais ce que c'est, soupira Michaela.

- Oh vous le savez mais vous ne voulez pas admettre que vous êtes encore blessée… La cicarisation de cette blessure vous appartient… Je ne peux vous aider qu'en évoquant les Esprits pour leur demander de vous indiquer la voie de guérison.



Sur ceux, Nuage Dansant laissa Michaela seule avec ses pensées, le regard perdu dans les flammes.





Le chant du coq, résonnant dans la brume printennale, réveilla Sully. Se tournant vers la partie vide du lit, il s'aperçut en soupirant que Michaela ne s'était pas couchée de la nuit.

Il la trouva dans le salon, dormant dans le fauteuil à bascules. Le feu s'était éteint dans la grande cheminée et Sully, frissonant, se mit à l'attiser.

Le bruit réveilla Michaela qui alla s'accroupir près de Sully et l'embrassa tendrement :

- Excuse-moi pour hier soir…

- Ce n'est rien… répondit son époux qui semblait absorbé par les flammes qui renaissaient.

- Sully, pourrons-nous partir nous balader toute la journée?

- Toute la journée? Que nous deux?, s'étonna Sully.

- Oui…

- Et la clinique?

- Il y a Andrew… Tu n'as pas l'air enthousiaste, se lamanta Mike.

- Si bien sûr! T'avoir rien que pour moi une journée entière c'est merveilleux. Mais le fait que tu me le proposes est surprenant, sourit Sully, malicieux.

- N'ai-je point le droit de vouloir passer une journée avec mon mari? sourit à son tour Dr Mike



En guise de réponse, Sully l'embrassa.





Avant de partir, Dr Mike rassembla son courage et alla avertir Colleen et son gendre.

Elle trouva celui-ci au rez-de-chaussée et Andrew accepta immédiatement de s'occuper de la clinique puis elle monta à l'étage où se trouvait Colleen. Colleen était entrain de se coiffer lorsque sa mère rentra dans sa chambre. Colleen eut l'air surprise mais pas ennuyer ce qui rassura Michaela qui s'assit sur le lit :

-Colleen…

-Vous allez me dire que vous êtes navrée pour hier! L'interrompit Colleen.

- En effet, répondit Michaela sans pouvoir s'empêcher d'esquiser un sourire, mais je suis aussi venue te dire qu'il me faut un peu de temps pour réfléchir ajouta-t-elle doucement.

- Réfléchir! Je ne vois pas à quoi il faut réfléchir! C'est pourtant clair!

Michaela se leva et avant de sortir de la chambre dit :

- je pars avec Sully pour la journée. Brian emmène Katie à l'école. Bonne journée.

Et elle laissa une Colleen perplexe finissant son chignon.





Après avoir chevauché toute la matinée dans la forêt, la faim s'étant installée dans leur esprit, Sully et sa femme décidèrent de s'arrêter.

Alors qu'ils sortaient les provisions, Dr Mike éclata brusquement en sanglots. Sully laissa tomber ce qu'il avait dans les mains pour prendre entre ses bras Michaela qui semblait souffrir atrocement d'un mal qui lui était encore inconnu :

- Michaela, qu'as-tu? Demanda-t-il doucement

- Ho Sully, je suis à bout, sanglota Dr Quinn.

- A bout de quoi.

- Sully, notre bébé est au paradis. Je n'ai jamais pu le prendre dans mes bras, le nourrir, le voir grandir, l'entendre pleurer, rire, jouer avec Katie, hurla Michaela en proie à une souffrance qui transperça Sully. Maintenant Colleen me demande d'avorter une femme! Je ne peux pas le faire et je passe pour un monstre… Quand j'ai perdu notre bébé, j'ai perdu une partie de moi-même… ajouta-elle.

- Michaela, ma chérie, mon trésor… Pourquoi ne me l'avoir jamais dit?

- Quand nous en avions parlé, la nuit de mon traumatisme crânien, j'avais cru que la blessure était enfin fermée. Mais lorsque Colleen m'a demandé d'avorter Mary, j'ai senti au fond de moi qu'une blessure oubliée ne s'était toujours pas refermer et c'est Nuage Dansant qui m'a mise sur la voie…

Sully, nous n'avons plus jamais eu de bébé! Pourquoi Dieu nous punit-il ainsi?

Je n'ai plus jamais pu d'offrir un autre bébé… Je m'en veux tellement. Finit Michaela, le visage trempé de larmes.

- Ma chérie, lui répondit Sully ému, tu m'emplis de bonheur en te réveillant chaque matin à mon côté, en partageant chacune de tes journées avec moi, en m'offrant le privilège d'être le père de quatres magnifiques enfants… Je n'en veux pas plus…

Pour Mary, tu as le droit de refuser de pratiquer cette opération, tu n'es pas le seul médecin à pouvoir la pratiquer. Expliques-juste à Colleen que tu ne peux pas le faire et que ce n'est pas à cause de l'éthique.

Et enfin pour notre bébé qu'on a perdu, il te faudra du temps, beaucoup de temps mais tu es la femme la plus forte que je connaisse et tu t'en sortiras. Dès que tu sentiras le désespoir t'envahir, pense que tu peux te confier à moi à tout moment…

- Sully, qu'est-ce que je ferais sans toi? demanda Michaela en se tournant pour l'embrasser. Sully lui rendit son baiser et quelques instants plus tard ils se laissèrent tombés dans l'herbe, enlacés…



A leur retour, une mauvaise nouvelle les attendait : Mary avait disparu!! C’était Colleen qui l'avait donné l'alerte, le matin. Depuis Matthew,Andrew et quelques hommes de la ville avaient inspecté les alentour de Colorado Spring en vain.

Michaela et Sully les trouvèrent réunis dans la salle de consultation avec le visage anxieux. Colleen vint à eux, le visage ravagé par l'angoisse :

- Mary a disparu, les informa-t-elle.

- Quoi?! S'écrirèrent en même temps ses parents adoptifs.

- Mary a disparu de puis ce matin… Elle a du entendre une chose qui a motivé sa fuite, ajouta la jeune femme en jetant un regard lourd de reproches à sa mère.



Celle-ci préfèra ignorer ce regard et dit simplement "peut-être! En tout cas, nous ne pouvons rester ainsi sans rien faire! Il faut la retrouver même si on doit rester à cheval toute la nuit!"

Son mari aprouva : " Il faut essayer de la retrouver avant la nuit! Matthew et Andrew, recommencez à parcourir les alentours et Michaela et moi nous irons jusqu'à la réserve indienne. Colleen tu restes à la clinique."

-Quoi! S'écrira Colleen, c'est mon amie, je dois aller à son secours.

-Non, dit Dr Quinn sur un ton qui enlevait toute envie de répliquer, si Mary revient ici il faudra quelqu'un pour l'accueillir.



Quelques instants plus tard, Sully et Michaela était de renouveau à cheval et les minutes passaient sans que Michaela dessera les lèvres.

Soudain, alors qu'ils passaient devant un bosquet, ils entendirent des gémissements. Michaela sauta à terre et se rapprochant du bosquet, vit Mary, dans une flaque de sang, les yeux exorbités, un bâton ensanglanté était près d'elle. Le médecin comprit tout de suite et empêchant l'horreur l'envahir, se précipita auprès de la jeune fille. Criant à Sully d'apporter sa trousse, elle tâta le pouls de Mary qui était très faible. Sully, tendant la trousse à sa femme demanda ce que l'amie de Colleen avait.

-Elle s'est fait avorter et elle est entrain de se vider de son sang, répondit Michaela sur un ton déteint de toute émotion, il faut la ramener à la clinique pour que j'évite toute infection et pour qu'elle reçoive une transfusion de sang. Pour l'instant je vais arrêter l'hémorragie et je vais l'endormir, finit-elle d'expliquer tout en sortant un flacon de chloroforme et un linge.



Une demi-heure plus tard ils arrivèrent à la clinique avec Mary de plus en plus faible. Colleen, entendant les chevaux arrivés au galop, sortit de la clinique et elle ne put entrevoir que le jupon de Mary rouge de sang avant d'être entraînéee par sa mère à l'intérieur :

- Colleen, la situation est très grave! Mary s'est fait avorter et elle a eu une énorme hémorragie. Elle est très faible. Je vais tout tenter pour la garder et pour éviter l'infection. Maintenant vas vite chercher Andrew, lui expliqua Dr Mike.



Colleen refoulant ses larmes, se précipita dehors pendant que sa mère rejoignait sa patiente allongée sur la table de consultation par son mari. Après s'être lavé les mains et après avoir expliqué à Sully comment appliquer le chloroforme, elle se mit au travail.





Andrew arriva peut après suivi par sa femme. Sa belle-mère lui expliqua l'état de Mary pendant que Colleen relaya Sully au chloroforme. Puis elle demanda à Andrew de mettre en place une transfusion :

- Une transfusion? Mais qui va donner? Demanda Andrew.

- Moi! Répondit le dr Quinn, et ne discutez pas, on n'a guère de temps.



Et c'est ainsi que la famille Byron-Cook se prépara à une très longue nuit.



A l'aube, Michaela se réveilla dans une chambre de sa clinique. Quand elle s'est rappelée les évènements de la veille, elle sauta du lit et se précipita au chevet de Mary. Redoutant le pire, elle posa une main sur le front de la jeune femme qu'elle trouva frais. Alors en soupirant de soulagement elle s'assit près du lit de la malade, en lui tenant une main et en attendant son réveil…



Une heure plus tard, Michaela qui avait sombré dans le sommeil, se réveilla en entendant la porte de la chambre s'ouvrir. Quand elle vit la tête de sa fille aînée apparaître, elle sourit :

- Elle est hors de danger, elle n'a pas de fièvre et elle reprend des forces.

- Formidable, répondit séchement Colleen qui partit.



Michaela décida qu'une discussion s'imposait et la suivit :

- Colleen, viens là, demanda-t-elle en rentrant dans une chambre inoccupée.

A son soulagement Colleen lui obéit.

- Je sais que ma réaction a été cruelle et je m'en voudrais toute ma vie que Mary l'a connu et a mis sa vie en danger. Cependant, il faut que je te donne des explications!!!

- Oui! Répondit sèchement Colleen.

- Je sais qu'à la faculté de médecine on vous dit que tout médecin doit faire la part des choses entre la vie professionnelle et la vie privée…

- Je ne vois pas le rapport.

- Ma chérie, se lança Michaela, j'ai fait une fausse couche comme tu le sais et ça m'affecte toujours… Tu vois que je ne suis pas si forte que je veux le montrer… j'aurai dû te l'expliquer au lieu de me lancer dans des propos qui ne tiennent pas la route mais je ne savais pas encore ce qui m'empêchait de faire cette opération… Je suis désolée. Je n'ose même pas que tu me pardonnes un jour…





Pour toute réponse, Colleen tomba dans les bras de sa mère et toutes les deux laissèrent leurs larmes couler retenues depuis longtemps.

Puis, au bout d'un long moment, Michaela chuchota :

- Maintenant allons auprès de Mary qui ne va pas tarder à se réveiller.

Et elles y allèrent bras dessus-dessous.



FIN



Manue





P.S : Au XIX° siècle, aux USA, l'avortement n'était ni un crime, ni un pêché donc lorsque le dr. Mike avance le prétexte de l'éthique, Colleen a du mal à la suivre…

Et même, au XXI° siècle, des jeunes femmes en détresse se mettent en danger comme Mary pour éviter le déshonneur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kim
Admin
avatar

Nombre de messages : 58
Localisation : Dans les bras de Chegwidden...:D
Date d'inscription : 11/08/2005

MessageSujet: Re: Dr Quinn : Ethique [Terminée]   Mar 30 Aoû à 21:00

Je dois l'avouer, c'est bien la première fois que je lis une fic sur Dr Quinn, peut être parce que Michaela avait tendance à m'énerver au fil des épisodes... lol elle ouvrait trop grand la bouche, en particulier quand il ne le fallait pas... Embarassed Embarassed Embarassed Razz Laughing

M'enfin, je vais être franche: j'aime cette fic. Wink
Elle est bien écrite, elle ne traine pas trop en longueur, elle est shipper Slickers/Thérésa (j'adore ce couple lol), Andrew/Colleen (ils sont trop mignons! Laughing ), et Michaela/Sully (ça me rappelle un truc... quel beau goss celui-là!!! UP )...

Une fic bien écrite et triplement shipper... oualala! lol
Et puis le sujet quoique légèrement difficile est assez bien exploité selon moi. Bref, tu recommences quand tu veux! green smile

@pluch!

_________________
Kim
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manue
Auteur


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 29/08/2005

MessageSujet: Re: Dr Quinn : Ethique [Terminée]   Mar 30 Aoû à 22:34

Kim a écrit:
Je dois l'avouer, c'est bien la première fois que je lis une fic sur Dr Quinn, peut être parce que Michaela avait tendance à m'énerver au fil des épisodes... lol elle ouvrait trop grand la bouche, en particulier quand il ne le fallait pas... Embarassed Embarassed Embarassed Razz Laughing

M'enfin, je vais être franche: j'aime cette fic. Wink
Elle est bien écrite, elle ne traine pas trop en longueur, elle est shipper Slickers/Thérésa (j'adore ce couple lol), Andrew/Colleen (ils sont trop mignons! Laughing ), et Michaela/Sully (ça me rappelle un truc... quel beau goss celui-là!!! UP )...

Une fic bien écrite et triplement shipper... oualala! lol
Et puis le sujet quoique légèrement difficile est assez bien exploité selon moi. Bref, tu recommences quand tu veux! green smile

@pluch!

merci!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cathy
Auteur
avatar

Nombre de messages : 36
Localisation : Isère (38)
Date d'inscription : 12/08/2005

MessageSujet: Bravo   Mer 31 Aoû à 10:06

Je connais très peu la série Docteur Quinn mais je dois avouer que j'ai beaucoup aimé cette fic. Le thème de l'avortement était un sujet dûr à aborder car encore aujourd'hui ce droit est sans cesse remis en question lors de manifestations devant des cliniques... et tu t'en es sortie avec brio. Félicitations !!! UP et tu recommences quand tu veux.
Bises
Cathy[/url]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ht-arena.com/fcat_club/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dr Quinn : Ethique [Terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dr Quinn : Ethique [Terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [CASTLE] Si Loin de Toi (terminée)
» Offre terminée.
» Les cycles ou séries que vous avez terminé
» Venet, "Doubles lignes indéterminées", 1988, acier, La Défense
» Banniere et modif image [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CSAF :: Les fanfictions :: Autres séries-
Sauter vers: